skip to Main Content

Antipodes supérieurs

Cet épisode de la lettre des Antipodes inférieurs reste énigmatique. Le mot « Antipodes » désigne bien sûr les habitants de l'autre côté de la terre (ceux qui « marchent à l'envers » littéralement). Les Antipodes inférieurs semblent donc représenter…

En savoir plus

Ardelio

Après sa brève apparition à la fin du premier dialogue, le personnage d'Ardelio revient un peu plus longuement à la fin du troisième dialogue. On trouve le mot « ardalio » chez le poète romain Martial pour désigner quelqu'un qui se mêle…

En savoir plus

Byrphanes

Le nom de Byrphanes est constitué de racines grecques formant « roux » et « feu »; on le traduit donc par « boutefeu », « celui qui allume le feu ». Comme son compagnon Curtalius, et comme en témoigne…

En savoir plus

Celia

Le nom de Celia est habituellement expliqué par l'étymologie latine de cœlia qui renverrait au ciel.  Certains commentateurs utilisent le prétexte de cette étymologie pour voir dans le monologue de Celia une méditation mystique, voire néoplatonicienne sur l'amour divin, interprétation…

En savoir plus

Cubercus

Cubercus est une anagramme de Bucerus, le nom latin de Martin Bucer, un théologien protestant alsacien moins connu aujourd'hui mais célèbre à l'époque. Il est connu surtout pour avoir essayé toute sa vie, sans succès, de réconcilier les théologiens protestants…

En savoir plus

Curtalius

Comme Byrphanes, ce personnage paraît être un représentant des agences de répression catholique telles la Sorbonne ou l'Inquisition. Par le biais du Curtis de l'ancien français, Curtalius pourrait aussi faire référence à la Curia parlamenti , c'est-à-dire au Parlement de…

En savoir plus

Drarig

Drarig est une anagramme de Girard et pourrait donc désigner Gérard Roussel, un membre important du cercle de Meaux qui est connu pour avoir introduit les idées évangéliques (critiques de l'orthodoxie catholique) que certains considèrent comme un prélude à la Réforme…

En savoir plus

Hylactor

Hylactor est le dernier des 31 chiens énumérés par Ovide dans l'épisode des Métamorphoses sur le mythe d'Actéon (Livre III, vers 138-252) qui a servi d'inspiration pour le quatrième dialogue du Cymbalum mundi. Le nom d'Hylactor est accompagné chez Ovide de l'expression…

En savoir plus

L’Hôtesse

Il est moins évident de déterminer à qui ou à quoi ce personnage fait référence, mais le fait que l'hôtesse s'occupe du service du vin et qu'elle refuse de croire les promesses de Mercure a permis à certains commentateurs de…

En savoir plus

Mercure

Personnage principal de ces dialogues, Mercure, équivalent romain du Hermès grec, est d’abord le « messager » des dieux, mais il est aussi le dieu du commerce, des voyages, de la communication, de l’éloquence… ainsi que de la ruse, du mensonge et des voleurs! Il faut savoir cependant que plusieurs commentateurs pensent que ce dieu ici descendu sur terre pour faire relier le livre de son père Jupiter pourrait également représenter Jésus-Christ, ce qui donnerait évidemment une toute autre signification au Cymbalum mundi

En savoir plus
Back To Top
×Close search
Rechercher