skip to Main Content

Byrphanes

Le nom de Byrphanes est constitué de racines grecques formant « roux » et « feu »; on le traduit donc par « boutefeu », « celui qui allume le feu ». Comme son compagnon Curtalius, et comme en témoigne son comportement, ce personnage semble représenter les institutions de répression souvent violentes et dogmatiques de l’Église catholique de l’époque… comme en témoignera d’ailleurs le sort tragique de celui qui a publié le Cymbalum mundi.

Back To Top
×Close search
Rechercher