skip to Main Content

Curtalius

Comme son compagnon Byrphanes, ce personnage paraît être un représentant des agences de répression catholique telles la Sorbonne ou l’Inquisition. Par le biais du Curtis de l’ancien français, Curtalius pourrait aussi faire référence à la Curia parlamenti (et donc peut-être au parlement de Paris dont le président Lizet condamna le Cymbalum).

Back To Top
×Close search
Rechercher