skip to Main Content

la fève du gâteau

Cette allusion à la tradition de la fête de l’Épiphanie a amené certains commentateurs à situer les quatre dialogues à des moments précis de l’année liés à des fêtes païennes ou chrétiennes importantes. Au troisième dialogue, par exemple, Mercure dit qu’il était descendu faire relier le livre de son père (au premier dialogue donc), la veille des Bacchanales, une fête païenne qu’on associe à la période du carnaval (célébré,  à l’époque, entre l’Épiphanie et le Mardi gras). Le quatrième dialogue se passe quant à lui, révèle Hylactor, la veille des Saturnales, soit dans les jours qui précèdent le solstice d’hiver chez le Romains et donc Noël chez les Chrétiens. Le troisième dialogue, avec ses nombreuses allusions à l’amour, à la sexualité et à la nature, semble se passer au printemps au moment donc des fêtes païennes qui célébraient la renaissance de la nature à la fin de l’hiver et auquel on associe la fête chrétienne de Pâques qui célèbre la résurrection du Christ.

Back To Top
×Close search
Rechercher