skip to Main Content

Cette édition numérique de la Cymbale du monde a pu voir le jour grâce au soutien précieux de plusieurs personnes et institutions.

Le financement du projet dans son ensemble provient du programme Développement Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Le soutien institutionnel du Collège de Maisonneuve a été crucial grâce à des dégrèvements de l’enseignement qui ont facilité la réalisation du projet. Le Programme de mobilité enseignante de la Fédération des cégeps du Québec m’a permis d’effectuer un séjour au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance et de perfectionner ma maîtrise de l’encodage TEI-XML pour l’édition du texte original de l’édition parisienne du Cymbalum mundi dans la base Epistemon des Bibliothèques virtuelles humanistes (avec l’appui notamment des ingénieurs de recherche Toshinori Uetani et Mathieu Duboc, ainsi que de la fondatrice des BVH et responsable scientifique de l’édition du texte original, Marie-Luce-Demonet). J’ai pu bénéficier aussi, à deux reprises, de l’accueil généreux de Vincent Haegele, directeur de la Bibliothèque municipale de Versailles qui possède le seul exemplaire connu de l’édition parisienne de 1537 du Cymbalum mundi.

En ce qui concerne plus spécifiquement cette adaptation pour le Web en français moderne, je dois d’abord remercier Stéphane Najman (alias WP-Man) pour la conception de ce très beau site. Je remercie aussi mon assistant de recherche Hugo Santerre, alors étudiant dans le programme de Techniques de la documentation au Collège de Maisonneuve pour son aide précieuse dans la constitution de la bibliographie de la littérature secondaire avec l’outil Zotero, ainsi que Daniele Scasciafratte de Codeat pour son soutien dans l’adaptation de l’extension Glossary à mes besoins d’annotation. J’ai pu bénéficier aussi des conseils d’Emmanuel Château-Dutier du CRIHN et de Daniel Canty , ainsi que de la lecture avisée de Patrick Froehlich et de Jean-Nicolas Paul. Je dois aussi des remerciements à Servanne Monjour qui m’a fait découvrir Hypothes.is. Le texte de mon adaptation en français moderne et ses annotations ont pu être améliorés grâce aux suggestions et commentaires de mes assistantes de recherche du programme de Lettres du Collège de Maisonneuve, Alizée Jean-Louis et Marianne Pajot-Robichaud.

Enfin, je remercie à l’avance les lectrices et lecteurs qui m’aideront à améliorer cette édition dans l’avenir avec leur suggestions, corrections, commentaires

P.-S. Tout ce travail (voire la vie en général!) n’aurait pas de sens sans la présence vitale de mes « trois grâces », Andrea, Cassandre et Raphaëlle.
Back To Top
×Close search
Rechercher